- Entretiens avec Paule Salomon -
 
 



Profession accoucheuse d'âmes


Nathalie Calmi
Psychologies, oct 98

PORTRAIT

 

 
Ecrivain et thérapeute,
elle anime des séminaires où femmes et hommes
apprennent à mieux aimer la vie.
Son but, être un passeur


Portrait de Paule Salomon


A 50 ans, je serai " professeur de vie. " Ce cri rieur lancé à 30 ans et tenu. Aujourd'hui, Paule Salomon est une femme qui aide les femmes à accoucher d'elles-mêmes. Prédicatrice ? " Non, je n'ai rien à enseigner mais tout à faire ressentir. Plus un coeur est sans jugement, plus il favorise la guérison des blessures. " Féministe ? " Non plus! J'invite les femmes à ressentir leur faiblesse. Renouer avec la Déesse en nous demande des soins. " J'ai toujours su que je devais accepter de ne pas savoir pour me rencontrer", avoue-t-elle. Alors, à l'âge de 20 ans, après de brillantes études de philosophie, elle ressent le besoin de connaître d'autres réalisations: "je portais en moi l'idée du poète maudit : pour parler de l'humain, il fallait avoir connu la misère et le désespoir ! " Plus tard, en mai 68, elle fera les lieutenants auprès de de Cohn-Bendit. Puis aux Etats-Unis et à Findhorn, elle découvrira le développement du potentiel humain. En 1982, elle choisit de vivre en Polynésie. Elle y enseigne la philosophie et découvre sa " toute-puissance créatrice". "La vie me répondait 100 sur 100. Mon centre d'inspiration fonctionnait." Elle se sent entrer dans un autre niveau de conscience. Cette créativité joyeuse intrigue. Paule Salomon cherche alors à créer ses propres outils pour communiquer ce qu'elle vit. Mais l'éveil de sa créativité est aussi lié à la maladie. A 14 ans, après une méningite, elle est paralysée de la jambe gauche. Les médecins sont pessimistes. Chaque nuit, elle tente de faire bouger sa jambe. Elle découvre alors le pouvoir du corps. " Comment connecter mon cerveau à ma jambe?" Elle guérit. Quelques années plus tard. elle écrira " Corps vivant ".


"Renouer avec le dieu ou la déesse en nous demande des soins."

Qu'est-ce qu'une femme? Quelle est l'essence de la spiritualité féminine ? Paule Salomon veut comprendre. Elle écrit le premier chapitre de " La Femme solaire ". La maison d'édition ne retient pas le manuscrit. Elle cesse d'écrire pendant quatre ans: ce refus avait touché une zone sensible. " Depuis toute petite, j'écrivais dans ma tête. Mais j'ai mis longtemps à concrétiser. J'avais l'impression que si j'écrivais, je passerais à côté de la vie." 1998 : "La Femme solaire" en est à sa huitième réimpression et les femmes affluent dans ses séminaires.

" je n'ai rien à enseigner, mais tout à faire ressentir "

Mariée depuis douze ans, elle "travaille" sur son propre couple. " On était vraiment très différents ! se souvient Michel Roudnitska, son mari. Aujourd'hui je pourrais dire qu'on a réussi notre programme d'échange! Elle m'a aidé à sortir de mon éducation bourgeoise, à m'affirmer, en m'apportant le sens de l'humain." Pour Paule, sa rencontre avec Michel a fortifié son masculin intérieur: "J'étais une femme des nuages. J'ai acquis davantage de structure et une grande force de travail. Le sens de notre couple aujourd'hui ? Continuer à être à la fois solidaires et solitaires . " Riche de cette expérience, elle écrit " La Sainte folie du couple " : comment rester ensemble quand on veut vivre l'amour sur la durée ? 50 000 lecteurs et un abondant courrier. Dans 'la Brûlante lumière de l'amour', son dernier ouvrage, elle s'intéresse aux lois de l'incertitude, aux paradoxes du désir et aux vertiges de l'amour. Naturellement les hommes réclament des séminaires bien à eux. Depuis trois ans, elle anime des stages "Hommes lunaires ". En préparation: un livre sur l'identité masculine.

Elle travaille beaucoup. Parfois trop. Et admet que son masculin intérieur tyrannise encore son féminin intérieur. Elle cherche l'équilibre. La femme des nuages serait-elle devenue une femme de pouvoir? Une de ses assistantes répond: " Non. En revanche, elle est très rigoureuse dans le travail. Elle n'aime pas le mensonge à soi-même mais en même temps, elle pardonne très facilement les erreurs. " Paule Salomon n'appartient à aucune école. Elle n'a qu'une passion: " Etre un passeur. Donner l'occasion, aux êtres de s'aimer et d'aimer la vie. Favoriser la confiance en la voie du milieu, entre 'je veux et 'je laisse aller', entre la 'sensualité et la spiritualité'...:' axe principal de sa pédagogie? "je suis une accoucheuse d'âmes. "


Nathalie Calmi

Psychologies, oct 98



 
  
Accueil
  
E-Mail
  Haut de page